Ce film n'est plus
disponible dans
notre programmation
Ce film n'est plus
disponible dans
notre programmation

Grandi speranze

Cinéaste : Martina Parenti & Massimo D'Anolfi Musique originale : Massimo Mariani Italie, 2009 PRODUCTION : MONTMORENCY FILM, Rai Cinema
77'
Italien Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

L’émergence d’une nouvelle classe dirigeante en Italie vue à travers le regard de trois jeunes entrepreneurs. Antonio organise un cours de formation pour des chefs d’entreprise voulant "garder leur pouvoir". Federico cherche à ouvrir une usine d’eau gazeuse à Shanghai. Matteo gère l’entreprise familiale et tente de transférer les méthodes de travail à des employés chinois indifférents. Mêlant leurs ambitions autant que leurs difficultés et leurs craintes, cette comédie humaine révèle à travers les allers-retours entre l'Italie et la Chine tant les plus grandes espérances que les pensées les plus viles.

L'avis de Tënk

Le deuxième film de D'Anolfi et Parenti se concentre sur les nouveaux entrepreneurs dans leurs lieux et temps de travail. Il en résulte un film sur la façon dont les gens voient leur rôle de leader au sein de la société. La Chine, décor dans lequel évoluent ces nouveaux dirigeants italiens, met en jeu les règles de la société qui les a formés, entre absence de scrupules des grands entrepreneurs et embuscade des plus picaresques. Il en ressort trois portraits de la crise d'un système capitaliste débridé, proche de l'effondrement, incapable de prévoir les conséquences de ses actes, souvent frénétiques et dictés par la conjoncture. Film sur "l'ennemi", ces jeunes qui ont soutenu les vingt ans de règne de Berlusconi, "Grandi speranze" ne tombe jamais dans le simple jugement ou la farce, il garde la distance et rend manifeste la perplexité des cinéastes face à ce nouvel esprit d'entreprise.

Daniela Persico
Programmatrice et critique

Cinéaste

Martina Parenti & Massimo D'Anolfi

Les cinéastes italiens Martina Parenti (1972, Milan) et Massimo D'Anolfi (1974, Pescara) travaillent ensemble depuis une quinzaine d'années. Ils ont créé la société de production Montmorency Film. Leur carrière débute en 2007 avec "I promessi sposi" (Les fiancés), sélectionné au Festival du film de Locarno et primé au Festival dei Popoli et au Filmaker Festival. Suivent "Grandi speranze" (2009), tourné entre l'Italie et la Chine, également sélectionné pour Locarno, et "Il castello" (2011), entièrement tourné à l'aéroport de Malpensa, qui a remporté de nombreux prix lors dans des festivals internationaux. "Materia oscura" (2014), présenté au 63e Forum de la Berlinale, a obtenu le prix du meilleur film sur les droits de l'homme aux Bafici de Buenos Aires. Avec "L'infinita fabbrica del Duomo" (2015), présenté au Festival du film de Locarno, ils commencent leur exploration des éléments de la nature et de la tension vers l'immortalité, qui culminera avec "Spira mirabilis" (2016), en compétition à la 73e édition de la Mostra de Venise. Ils reviennent à Venise avec le court métrage "Blu" (2018) et avec "Guerre et Paix" (2020), dans la section Orizzonti.