Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Ce film est sorti de notre programmation
Retrouvez-le en location
Encore 1376 jours

Prince parmi les Hommes

Cinéaste : Stephan Crasneanscki Musique originale : Soundwalk Collective France, 2017 PRODUCTION : Agat films & Cie Ex Nihilo
82'
Roumain Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

Une impressionnante expérience visuelle et sonore à travers les méandres du Danube et des musiques tsiganes, à la rencontre des "Hommes", les Roms.

L'avis de Tënk

Ce film est une rêverie, tour à tour sombre et lumineuse, qui nous embarque dans une odyssée contemporaine. Stephan Crasneanscki l’a réalisée au fil de ses voyages le long du Danube, alors qu’il tendait les micros du Soundwalk Collective pour l'album "Sons of the Wind" (2014). Le collectif d'artistes sonores, plasticiens, réalisateurs y dépliait tout un monde, qui nourrit désormais ce film. On y voit et lit les frémissements du fleuve, on y découvre des histoires et des parcours de vie. Surtout, on se passionne pour les folles musiques tsiganes débusquées dans les méandres. Immersif, ce film l’est infiniment. Il peut s’écouter, se sentir. Il peut donner envie de voyager dans ces régions à la géopolitique tortueuse, mais dont l’unité tient à des communautés nomades qui tiennent la furtivité et le vent pour des alliés. "Prince parmi les Hommes" filme au plus près le clan des Lautari, les musiciens, dont le célèbre Taraf de Haïdouks. On y voit le patriarche dans sa vie de famille, de chef de clan, étourdissant de charisme, comme une illustration de ce que confiait Tony Gatlif aux artistes : "La musique tsigane est un cri de douleur, une douleur ancestrale qui vient de l'âme de tout un peuple".

Benoît Hické
Programmateur et enseignant

Cinéaste

Stephan Crasneanscki

Après un BFA (licence) à la Parsons School of Design (New York) et un MFA (master) à la Tisch School of the Arts (NYU), Stephan Crasneanscki (né en 1969 à Odessa) crée en 2000 le groupe Soundwalk Collective. Ses premiers parcours sonores, à Chinatown et dans le Lower East Side, deviennent rapidement des classiques et la fondation Adidas lui donne carte blanche pour créer trois nouveaux parcours dans le Bronx avec Jazzy Jay et Afrika Bambaataa, récompensés par un Audie Award en 2004. Depuis, Soundwalk a développé un catalogue mondial avec des productions à Paris, Londres, Berlin, en Chine, en Inde et en Espagne, récompensées par de nombreux prix. Stephan Crasneanscki collabore régulièrement avec de grandes marques et des institutions culturelles. Sa première exposition de travaux photographiques eut lieu à Chelsea (New York) en 2001. Il a réalisé de nombreux portraits d’artistes pour des magazines comme Blast, Vogue, et des reportages pour le National Geographic.